En 2020, laissez-vous emporter par Le Dorat, Terre de musique

La Société musicale « Les Enfants du Dorat » vit une belle aventure humaine depuis 150 ans.

Le Dorat, Petite Cité de caractère de la Haute-Vienne, regorge de trésors patrimoniaux, culturels et associatifs. La Société Musicale « Les Enfants du Dorat » est une de ces pépites. Créée en 1870, l’association « Les Enfants du Dorat » est restée pérenne et vivante, sans discontinuité, grâce au soutien inconditionnel de ses bénévoles. En 2020, elle marquera avec enthousiasme et convivialité ses 150 ans d’existence. Le samedi 14 et le dimanche 15 mars marquent les premières festivités de cette année, avec l’événement « Rencontres de clarinettes », au cinéma du Dorat.

Au début du XIXème siècle, les sociétés musicales orphéoniques sont sous l’égide de l’Eglise et de l’Etat. Elles sont au nombre de dix-mille en France. Dans l’euphorie républicaine du début du siècle, leur vocation sera d’édifier le peuple en diffusant un esprit national. Elles acquièrent, dès leur origine, un rôle d’insertion sociale par la musique. Grâce à des enseignements gratuits, chacun peut apprendre à jouer d’un instrument, peu importe son niveau de vie. Ainsi, la Société Musicale « Les Enfants du Dorat » puise ses origines dans la fanfare du Petit Séminaire, institué au Dorat le 16 novembre 1828 par Ordonnance du Roi Charles X. Elle est, de ce fait, l’une des plus anciennes de la Haute-Vienne. Par sa réputation et la rigueur de son enseignement, Le Petit Séminaire a établi des fondements solides pour la Société Musicale. La qualité de ses leçons musicales a été reconnue dans l’ensemble du Département et a dynamisé la ville du Dorat. La fondation de la Société Musicale remonte au moins à 1870 ; elle est alors connue sous le nom de « Sainte-Cécile ». Après consultation des archives, il est possible d’affirmer que la société a été baptisée « Sainte-Cécile – Les Enfants du Dorat » avant de devenir, simplement, « Les Enfants du Dorat », un 14 juillet 1880*.

Depuis, l’appellation n’a jamais changé. « Les Enfants du Dorat » est aujourd’hui une association sous l’égide de la Loi du 1er Juillet 1901 et a pour objet « l’enseignement de la musique d’ensemble et l’encouragement de cet art sous toutes ses formes ».

La Société Musicale n’a ensuite jamais cessé son activité, sauf durant les conflits mondiaux. Des centaines d’élèves ont découvert et pratiqué la musique dans ses murs.
La caractéristique majeure des « Enfants du Dorat » est son panel de registres musicaux. Au-delà de la musique classique ou traditionnelle d’un Orchestre d’Harmonie, les « Enfants du Dorat » sont polyvalents et s’adaptent à tous les styles, en passant du Jazz, aux airs militaires pour finir par des marches de procession, avec un pas particulier.

La musique, levier social et sociétal

L’Ecole prône et promeut l’égalité de ses élèves. Ne faisant aucune distinction, la Société Musicale du Dorat a toujours mis un point d’honneur à fournir les instruments de musique aux élèves débutants, mais, également, à ceux en manque de moyens financiers. La musique est un outil culturel de lien social. « Les Enfants du Dorat » veillent à une ouverture et une accessibilité à la musique pour tous. La pratique artistique, notamment musicale, se veut comme un support de construction identitaire, dans le passage à la vie adulte, de nombreux Dorachons et Dorachonnes. Ici, le renouvellement des musiciens est essentiel. Chacun se construit dans son milieu d’origine, pour ensuite poursuivre ses études dans les grandes villes ou débuter une carrière professionnelle dans une contrée plus lointaine.

La Société Musicale est indubitablement liée à l’histoire de la ville du Dorat. Elle conserve, aujourd’hui, encore, ce lien pérenne. La ville, sous toutes les mandatures, a eu à cœur de soutenir financièrement l’association afin de contribuer au rayonnement et à la qualité des enseignements dispensés. En contrepartie, « Les Enfants du Dorat » jouent gratuitement dans les manifestations organisées sur ou par la commune : Pâques, Pentecôte, Commémoration de la fête de la Libération, Procession de la Fête Dieu, Fête du 14 juillet, Courses hippiques du Dorat, Comice Agricole, Commémoration de l’Armistice du 11 novembre 1918, Fête de la Sainte-Cécile et Noël.

La convivialité est au cœur des valeurs de la Société Musicale « Les Enfants du Dorat ». A titre d’anecdote, les Statuts de 1946 révèlent que « les apéritifs ou les rafraîchissements divers offerts par la Société, chaque fois que les fonds le permettent, seront toujours consommés chez un membre exécutant ». Par ailleurs, la Société Musicale fait de ses sorties hors des frontières des moments mémorables de partage et d’amitié. C’est exactement, ce qui ressort du témoignage des musiciens s’étant déplacés à plusieurs reprises à Santillana Del Mar, ville jumelée avec Le Dorat.

*Déclaration en préfecture de la Haute-Vienne en date du 23 octobre 1880.

Après avoir célébré le centenaire, puis 140 ans d’existence, « Les Enfants du Dorat » célébreront le 4 juillet 2020 l’anniversaire des 150 ans par un programme d’évènements majeurs :

Du 14 au 15 mars au cinéma du Dorat : Grande exposition
Du 14 au 15 mars : Rencontre de clarinettes et Masterclass – au cinéma du Dorat
Samedi 14 mars : Concert au cinéma du Dorat : L’orchestre d’Harmonie Les Enfants du Dorat accueille en invité d’honneur l’Ensemble de Clarinettes d’Occitanie (ECO).
Dimanche 15 mars : Concert au cinéma du Dorat : Restitution du travail des stagiaires et spectacle inti-tulé « Clarinettes urbaines » du célèbre et talentueux Emilien Véret.
Du 29 au 31 mai : Street band festival
Le 21 juin : Fête de la musique
Le 4 juillet à partir de 11h00 : Les 150 ans de l’Harmonie Les Enfants du Dorat
Du 13 novembre au 14 novembre – Palais des Sports du Courtoison : 5e édition du Festival DORAmifa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *